Le monde du CBDSanté
A la Une

Surconsommation de CBD, quels sont les effets secondaires ?

Quel que soit le type de produit entrepris, le CBD peut entraîner une surconsommation. Chaque utilisateur doit être averti de ce risque et de ses conséquences. Autrement, avant de devenir un véritable adepte, il convient d’adopter les bonnes pratiques, définir un bon dosage et savoir sélectionner les meilleurs produits.

Le cas d’une surconsommation de CBD

Une situation de surconsommation de CBD peut se présenter sous différents symptômes. Cela peut arriver à tout utilisateur par inadvertance. Si vous avez commencé à prendre du cannabidiol, il faut que vous compreniez à quel risque vous vous exposez. 

Quand est-ce qu’il y a une surconsommation de CBD ?

On désigne par surconsommation de CBD, la prise d’une quantité au-delà de votre besoin ou de la demande de votre organisme. Il est possible de l’assimiler à un surdosage. En effet, la prise régulière de CBD entraîne l’utilisateur à une accoutumance. Par conséquent, celui-ci commence à augmenter sa dose. C’est dans ce cas que vient la surconsommation. 

Normalement, une surdose correspond à une quantité supérieure à 1 500 mg pour une prise journalière. L’utilisateur risque de réaliser une double prise, un cas qui pourrait entraîner une surconsommation de CBD. Un produit contenant un taux élevé de THC ou d’autres composantes nocives serait à l’origine d’un surdosage. 

Différents produits de CBD avec des feuilles de Cannabis

Quelles en sont les conséquences immédiates ?

Tous les utilisateurs sont au courant : la consommation du cannabidiol n’est pas sans risque. Même s’il s’agit d’une molécule non psychoactive, il faut noter certains effets secondaires. Ces derniers apparaissent particulièrement en cas de surdose. Les conséquences d’une surconsommation de CBD sont : 

En devenant plus grave, l’excès de CBD dans l’organisme peut entraîner : 

  • La somnolence pendant les heures de travail, ou le cas inverse, l’insomnie durant la nuit ;
  • La migraine ;
  • Le vertige.

Dans le cas extrême, la surconsommation de CBD peut entraîner l’utilisateur à une baisse de la tension artérielle. 

Est-ce que la surconsommation de CBD entraîne une overdose ?

Jusqu’à maintenant, aucun cas d’overdose de CBD n’a été signalé dans les hôpitaux. Comme le cannabidiol n’est pas une drogue, il n’entraîne pas de risques de dépendance ou d’addiction. En 2018, l’Organisation Mondiale de la Santé a déclaré que ce n’est pas une substance dangereuse. 

Le surdosage en cannabidiol expose à des effets secondaires légers. La surconsommation de CBD entraîne l’utilisateur à une simple accoutumance. Toutefois, les conséquences ne sont pas dangereuses. On ne meurt pas d’un excès de dosage de cannabidiol

La surconsommation de CBD est évitable

Bien que la surconsommation de CBD n’entraîne pas l’utilisateur à des risques mortels, il faut toutefois faire attention. Par différents moyens, il est possible d’éviter que cela n’arrive. Dans le dosage, le mode de consommation et le choix de produit, adoptez les bonnes pratiques. 

Paramétrez votre dosage en CBD

La première ligne à adopter concerne le dosage. Pour éviter une situation de surconsommation de CBD, il convient de définir la dose chaque jour ou par prise. Il est conseillé de commencer par une faible quantité et d’augmenter selon l’adaptabilité. 

Le consommateur doit également paramétrer son dosage selon sa motivation. On conseille une dose faible au débutant dans la consommation du CBD. Cela correspond à une quantité inférieure à 100 mg par jour. Toutefois, il faut considérer le profil de l’utilisateur : le poids, la tolérance au produit et les différentes allergies. En commençant par s’habituer au produit, il faut faire attention à ne pas dépasser une limite à la consommation. 

Feuilles de cannabis, produits de CBD, pipe pour la combustion

Adoptez les bonnes pratiques de consommation 

À quel moment devrait-on prendre du cannabidiol ? L’utilisateur averti devrait bien définir sa fréquence de consommation. Le calcul devrait tenir compte du dosage entrepris, et ne doit pas dépasser le seuil journalier pour éviter la surconsommation de CBD.  

Dans le cadre d’un usage thérapeutique, on recommande un dosage entre 1 000 à 1 500 mg par jour. Cependant, une prescription médicale est requise dans cette situation.

L’utilisateur doit aussi définir le mode de consommation qui lui convient. En adoptant la voie orale, il est préférable de le verser en sublinguale. Il est conseillé de ne pas fumer du cannabidiol, pour ne pas s’exposer à des risques de santé. Cela permet d’éviter la surconsommation de CBD. 

Pour conclure, l’accoutumance au CBD expose l’utilisateur à une surconsommation. Cela peut entraîner des effets secondaires, mais pas trop dangereux ni mortels. Il est possible d’éviter cette situation en paramétrant le dosage et en adoptant les bonnes pratiques de consommation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page