ActualitésLifestyleScience & Etudes

Surdosage de CBD: est-ce dangereux pour la santé?

Le CBD agit en support du système endocannabinoïde pour maintenir l’homéostasie ou l’équilibre du corps. Mais certains scientifiques n’en sont pas vraiment convaincus. D’après eux, le cannabidiol serait dangereux, notamment en cas de dose trop élevée. Qu’en est-il vraiment? Est-il vraiment possible de faire un surdosage de CBD? 

Le CBD est-il vraiment sans danger? 

stéthoscope à côté d'une feuille de CBD, surdosage de CBD

En 2017, l’Organisation Mondiale de la santé se prononçait sur les potentiels méfaits du CBD sur la santé. Le cannabidiol est un composant qui ne présente aucun risque d’abus et n’est nullement nocif pour la santé. Sa consommation est donc tout à fait légal. Mais l’OMS recommande une certaine vigilance quant à son utilisation vu le manque de données. Mais en 2019, l’Agence national de sécurité du médicament a fait part de son inquiétude concernant le CBD. Ce dernier serait potentiellement psychoactif et toxique lorsqu’il est utilisé en complément d’un traitement anti-épileptique. Qu’en est-il vraiment alors? 

Le CBD psychoactif? 

La réponse est non. Contrairement au THC, le CBD n’agit pas sur le système nerveux central. Il ne modifie pas le comportement et la perception des choses. En d’autres termes, le CBD ne fait pas planer. Certaines études ont affirmé que le CBD peut se transformer en THC après passage par les enzymes et sucs gastriques. Aucun essai clinique sur les humains n’a pu confirmer cette hypothèse. De plus, la prise en sublinguale suffit à évincer cette théorie. 

Le surdosage de CBD toxique? 

Une étude publiée dans la revue Molecules en 2019 a montré que des doses élevées de CBD a eu des dégâts importants sur le foie des souris. Toutefois, on a administré jusqu’à 615 mg de CBD  à ces souris tandis que la dose conseillée pour l’homme est de 20 mg/kg/j. Il est donc difficile de confirmer si cette surdosage de CBD peut avoir un impact sur l’homme par faute d’essai clinique. 

Concernant les éventuels effets du CBD sur les poumons, ce n’est valable que pour les fleurs de cannabidiol. Le danger vient du fait de fumer, et non du CBD en lui-même. Attention également aux interactions médicamenteuses si vous suivez déjà un traitement. Demandez l’avis de votre médecin avant de prendre du cannabidiol. 

Des risques de dépendance? 

Rappelons: le CBD n’agit pas sur le système cérébral. Il ne procure pas cette sensation d’euphorie et de bien-être profond comme le font les stupéfiants ou les additifs. Ces derniers agissent sur les capteurs de la dopamine. Ces récepteurs deviennent de moins en moins sensibles à force d’être trop sollicités. Le consommateur aura besoin d’une dose toujours plus forte pour retrouver cet effet high. 

Le cannabidiol, lui, agit différemment. Lorsque les récepteurs sont saturés après un surdosage de CBD, l’envoi de signaux est bloqué même en augmentant la dose. Comme il n’y a aucun besoin d’une dose plus forte, il n’y a pas de risque de dépendance. 

Les effets secondaires et surdosage de cbd 

illustration des effets secondaires du CBD

Comme toute substance, le CBD peut aussi avoir des effets secondaires, bien que rares. La plupart de ses désagréments surviennent lorsque le patient frôle le surdosage de CBD. 

La baisse de tension artérielle 

Après ingestion d’une assez grande dose de CBD, certaines personnes ont constaté une baisse de leur tension artérielle. Cela survient généralement quelques minutes après la prise. Pensez donc à vérifier votre tension artérielle avant de vous lancer dans l’aventure CBD. Si vous avez déjà des antécédents ou si vous suivez un traitement pour réguler votre tension artérielle, pensez à demander l’avis de votre médecin traitant avant de consommer du cannabidiol. 

Les vertiges 

Vertiges et étourdissements résultent d’une baisse de la tension artérielle après la consommation de CBD. Pas de panique, ce n’est que passager. Les étourdissements disparaissent généralement après quelques minutes en position couchée. Une petite collation ou une tasse de café/thé peut aussi vous aider à faire passer les vertiges. 

La sécheresse buccale 

Certaines personnes affirment avoir la bouche sèche après avoir consommé de l’huile de CBD. D’après une étude publiée en 2006, cette sensation s’explique par l’interaction du cannabidiol sur le système endocannabinoïde. En effet, des récepteurs du SEC se trouvent également dans les glandes salivaires. Il n’y a pas assez de production de salive lorsque ces récepteurs sont activés. 

Les nausées 

Consommer de l’huile de CBD a entraîné des nausées chez certains consommateurs. Ce qui est encore étonnant vu que le cannabidiol entre dans le soulagement des nausées. Ces inconforts gastriques sont généralement légers et disparaissent après quelques minutes. Cette sensation peut venir d’un léger surdosage de CBD. Pensez donc à réduire la quantité de cannabidiol à ingérer. L’huile de support peut aussi être à l’origine de ces nausées. En effet, il est possible que vous ne tolériez pas les huiles végétales ou une huile bien spécifique. 

Les migraines 

On connaît le CBD comme un anti-douleur et antalgique efficace. Le cbd réduirait la fréquence des crises mais sans impact sur leur intensité. Pourtant, certaines personnes affirment souffrir de migraines après avoir consommé du cannabidiol. Cela vient généralement d’une mauvaise qualité de produits. Les huiles extraites par les solvants peuvent contenir éthanol ou isopropanol. Ces solvants sont aussi les responsables de ces migraines. Faites donc attention à la quantité des produits à utiliser. 

Les troubles de l’appétit 

Nous savons déjà que le système endocannabinoïde régule notre appétit. Nous savons également que le CBD agit sur ce SEC. Il n’est donc pas rare de ressentir des changements au niveau de l’appétit en consommant du cannabidiol. En effet, ce cannabinoïde peut améliorer ou réduire l’appétit, en fonction des besoins de l’organisme. Une réduction de l’appétit est une bonne chose, notamment pour les personnes qui ont besoin de perdre du poids. Ce manque d’appétit est dû au fait que le CBD empêche la formation de cellules graisseuses et favorise la production de protéines. Cela entraîne la dégradation et l’oxydation de la graisse superflue. Mais si cela ne vous convient pas, pensez à réduire votre dose de CBD jusqu’à ce que l’appétit revienne. 

La diarrhée 

Certaines personnes souffrent de diarrhées après avoir consommé du CBD. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. Il se peut que vous ne tolériez pas l’huile de CBD ou une des huiles de support (huile d’olive, huile de sésame, huile de chanvre etc). Certaines de ces huiles irritent aussi les parois intestinales. Optez donc pour une autre huile de support pour stopper la diarrhée. Si cela ne marche pas, réduisez votre dose quotidienne de CBD. Attention! Une huile de mauvaise qualité peut également être la source de ces diarrhées. Vérifiez toujours la fiabilité d’un produit avant d’acheter. 

La somnolence et l’insomnie en cas de surdosage de CBD

Le CBD entre dans le traitement des insomnies et troubles du sommeil. A faible dose, il aide le corps à se relaxer et favorise l’endormissement. Mais lorsque vous forcez sur le dosage, la relaxation accrue entraîne une somnolence. Dans ces cas-là, évitez de prendre le volant. Un surdosage de CBD peut également entraîner des insomnies. Calculez donc votre dosage en fonction des effets souhaités. 

L’augmentation des signes de la maladie de Parkinson

Il est préférable pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson de demander l’avis d’un médecin avant consommer du CBD. Pour cause, une dose trop forte peut avoir des effets contraires à ce que vous recherchez. En effet, à dose normale, le cannabidiol atténue les symptômes de la maladie de Parkinson. Par contre, un quasi-surdosage de CBD peut aggraver les tremblements.

Peut-on faire un surdosage de CBD? 

Oui, il est possible de faire un surdosage de CBD. Toutefois, une overdose n’est à envisager qu’après ingestion  de 1500 mg. C’est une dose très élevée quasi-difficile à atteindre sauf en cas de double prise. Les symptômes ne sont d’ailleurs que très légers. Un surdosage de CBD se traduit généralement par des raideurs ou des engourdissements musculaires et une somnolence légère à modérée. Quelques heures de repos au lit suffisent pour retrouver votre état normal. 

Comment éviter un surdosage de CBD? 

huile de cbd dans une pipette, surdosage de cbd

Pensez toujours à commencer par une faible dose de CBD pour éviter une overdose. En fonction de vos ressentis, vous pouvez augmenter progressivement votre quantité de cannabidiol journalière. Si vous utilisez du e-liquide de CBD, commencez par une dose de 100 mg. Ne pas dépasser les 400 mg si c’est pour un usage récréatif. Commencez avec une cigarette de faible puissance. En effet, aspirer une grande quantité de fumée d’un coup augmente le risque de surdosage de CBD. Préférez quelques petites séances plutôt qu’une longue bouffée.  

Pour faire du e-liquide de CBD, vous pouvez mélanger quelques cristaux de cannabidiol avec votre e-liquide habituel. Attention! Assurez-vous que votre e-liquide ne contienne pas de nicotine. Cette dernière ne fonctionne pas avec le cannabidiol. Et surtout, un surdosage de nicotine entraîne nausées, maux de tête, arythmie et insomnie.

Si la communauté scientifique est sûre de l’efficacité du cannabidiol pour traiter certaines pathologies, les effets indésirables ne sont pas à écarter. Cela dépend en grande partie du métabolisme du consommateur. Si un surdosage de CBD est possible, les effets ne sont pas alarmants. C’est pour cela que nous vous recommandons de toujours demander un avis médical avant de vous lancer. 

Articles similaires

5 commentaires

  1. Bonjour. Ca me rappelle mon histoire. En grande étourdie, j’avais pris deux fois ma dose. Je m’en suis rendu compte que lorsque tout a commencé à tourner autour de moi. Mais bon, deux ou trois heures au lit et j’étais sur pied. La diarrhée a persisté deux jours mais bon, heureusement que c’était le week end 😀

  2. Ne jamais sous-estimé les effets du cbd surtout en grande quantité! c’est à consommer avec modération. Mais bon, les djeuns de nos jours n’en font qu’à leur tête et puis tant pis pour eux hein! Ce n’est pas pour être méchant mais ils l’auront bien cherché ceux-là!

  3. Sans danger ou non, comme on dit: mieux vaut prévenir que guérir. On ne sait pas encore quelles sont les risques exactes dû à la surconsommation et surdosage de cbd. Moi je préfère consommer avec modération et toujours avec l’avis d’un médecin.

  4. J’ai à plusieurs reprises abusé sur les quantités de CBD, on déconne en avec des potes.
    Et pour ma part j’ai jamais ressenti des effets négatif ni de sensation de surdosage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page