ActualitésLifestyle
A la Une

Testé positif au CBD, il se retrouve au chômage et sans permis de conduire

Bien que le Conseil d’Etat ait décidé l’autorisation définitive de la vente de fleurs et feuilles de CBD en France en décembre 2022, les consommateurs continuent de se voir retirer leur permis de conduire. Cette situation intervient à la suite de tests salivaires positifs pour le THC, et ce malgré leur consommation uniquement de CBD. Les consommateurs sont déçus et désabusés, comme cet artisan qui se retrouve sans emploi et sans permis après avoir été sanctionné par les gendarmes. Tout cela malgré ses tentatives de prouver sa bonne foi en réalisant des analyses d’urine et de sang qui se sont révélées négatives.

Pourquoi ces tests positifs au THC après avoir pris du CBD ?

Telle est la question fatidique qui se pose face à ces tragédies qui frappent les consommateurs de CBD. C’est tout de même inadmissible que des consommateurs soient toujours victimes de cette injustice malgré l’autorisation définitive de la vente de fleurs et feuilles de CBD en France en décembre 2022. Les contrôles positifs pour le THC lors de tests salivaires sont encore utilisés pour sanctionner des personnes qui n’ont consommé que du CBD, une substance légale et non psychoactive.

Cette situation met en lumière les lacunes et les incohérences dans la législation et l’application de celle-ci en France. Les automobilistes sont injustement privés de leur permis de conduire et se retrouvent dans une situation économique précaire, tout cela pour avoir consommé une substance légale.

istockphoto 1132277483 612x612 1 - CBD Info CBD wiki | Tout ce que vous devez savoir sur le cannabidiol

Que disent les textes ?

Selon la Sécurité routière, la consommation de drogues illégales peut entraîner des risques mortels lorsqu’elle est associée à la conduite. Il est interdit de prendre le volant ou d’accompagner un élève conducteur après avoir fait usage de substances ou de plantes à cause des drogues illégales, quel que soit leur dosage. 

Comment expliquer que les individus qui consomment du CBD sont victimes de cette injustice malgré la légalité de cette substance ?

Le CBD contient une infime quantité de THC, une substance considérée comme illégale, mais qui ne présente pas les mêmes effets psychoactifs que le THC. Ainsi, les conducteurs qui consomment du CBD s’exposent à la perte automatique de 6 points sur leur permis de conduire, une situation absurde ! Il est crucial pour les autorités de mettre en place des tests plus fiables et des recours pour les victimes de ces erreurs de test. Il est crucial de protéger les droits des consommateurs de CBD et de garantir une application juste et équitable de la loi.

En cas de contrôle de police ou de gendarmerie, il est possible de justifier sa consommation de CBD, de solliciter des examens complémentaires sanguins et urinaires pour contrebalancer les résultats des tests. Comme le souligne me Xavier Pizarro dans son interview sur Parlons Canna:

Demandez systématiquement votre contre-expertise, et donc une prise de sang. C’est dans votre bon droit.” 

Il est aussi judicieux  de conserver ses preuves d’achats de CBD et de nier toute consommation de stupéfiants. Cependant, il s’agit d’une démarche complexe et fastidieuse.

Rappel des sanctions pour conduite sous influence de stupéfiant 

Les conséquences pour les conducteurs pris en train de conduire sous l’influence de stupéfiants sont graves : une amende importante de 4 500 € accompagnée d’une peine d’emprisonnement de deux ans. Ces sanctions peuvent encore s’aggraver en cas de circonstances aggravantes. Par exemple, si le conducteur a également consommé de l’alcool, l’amende peut atteindre 9 000 € et la peine d’emprisonnement augmenter à trois ans. En cas d’accident corporel, l’amende pourrait s’élever à 100 000 € et la peine d’emprisonnement à sept ans. Si l’accident est mortel, l’amende serait de 150 000 € et la peine d’emprisonnement de 10 ans. Il est également prévu la perte de 6 points sur le permis de conduire.

Il est important de noter que les peines seront encore plus sévères pour les récidivistes, qui penseront même de perdre définitivement leur permis de conduire et de ne pas pouvoir en obtenir un nouveau avant 3 ans. L’interdiction de conduire des véhicules sans permis est également une des peines encourues.

Comme l’illustre ce témoignage, le plus sage est sans doute de ne pas consommer de CBD avant de prendre le volant, pour éviter le risque de perdre son permis et toutes ces complications.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page