Science & Etudes

THC et CBD : le comparatif

Le THC et CBD sont deux cannabinoïdes qu’on retrouve dans le chanvre. Les deux ont la capacité d’agir sur le système endocannabinoïde du corps. Mais l’un est illégal tandis que l’autre entre dans le traitement de nombreuses pathologie. THC et CBD, le comparatif. 

Articles similaires

Le THC 

THC et CBD sont présentes dans le cannabis. Mais la concentration de tétrahydrocannabinol est plus élevée. Son taux va de 10 à 15% dans la feuille et de 15 à 20% dans la résine de cannabis. En tant que cannabinoïde, il agit sur le système endocannabinoïde, mais différemment du CBD.

système endocannabinoide, thc vs cbd

Son fonctionnement dans le cerveau

Différence entre THC et CBD: l’effet high

Le THC et CBD agissent sur la transmission synaptique ( entre deux neurones), mais de manière différente. Il faut savoir que c’est l’anandamide (l’hormone du bien-être) qui régule et maintient l’équilibre du système cérébral. Lorsqu’un premier neurone envoie une impulsion à un second neurone, celui-ci renvoie l’anandamide aux récepteurs du premier. Lorsqu’un signal est envoyé à ce moment-là, il y aura moins d’anandamide libéré. L’anandamide disparaît lorsque le signal est bien envoyé. 

Le THC ressemble beaucoup à l’anandamide et agit comme tel. Il va se lier aux mêmes récepteurs. Mais comme la quantité ingérée est énorme, le THC ne se décompose pas. La sensation de bien-être profond est donc prolongé. La saturation des récepteurs engendre une dysfonctionnement de l’autorégulation neuronale. 

Le THC et la dopamine 

THC et CBD agissent sur la dopamine. Cet hormone du plaisir est le neurotransmetteur responsable de nos émotions. Le glutamate et l’acide y-aminobutyrique ou GABA sont responsables de la régulation des neurones producteurs de dopamine. On peut les voir comme des feux de circulation qui régulent le flux: les GABA en feu rouge et le glutamate en feu vert. Le THC va stopper l’activité des GABA et optimiser le glutamate. Avec le feu vert à volonté, il y a une surproduction de dopamine. Attention, les récepteurs se ferment après une production excessive persistante de dopamine. Le consommateur est alors tenté de consommer toujours plus pour retrouver l’effet high. 

Notre horloge interne et le THC 

Le THC modifie l’afflux de sang dans le cervelet. Or, cette partie du cerveau joue un rôle prépondérant dans notre perception du temps. Dans le cerveau d’un non consommateur de THC, les neurotransmetteurs envoient un signal au cerveau. Celui-ci passe à autre chose après avoir reçu le signal. Mais pour un consommateur de cannabis, le THC perturbe ce cycle. Le cerveau ne passe pas à autre chose même lorsque le signal est reçu, ce qui amplifie la sensation. De plus, l’horloge interne tourne plus rapidement, ce qui donne l’impression que le temps passe au ralenti. Tout revient à la normale lorsque les effets du THC s’estompent. 

Le THC et la nourriture 

L’hypothalamus et le noyau accumben sont deux zones du cerveau qui gèrent nos besoins alimentaires au moment du repas. Ils rendent la nourriture beaucoup plus attrayant lorsque nous mangeons. Ces parties sont particulièrement sensibles à l’anandamide, donc logiquement au THC aussi. C’est pour cela que le tétrahydrocannabinol amplifie le plaisir de manger. C’est ce qui booste l’envie de manger après avoir consommé du cannabis. 

Les effets du THC

formule chimieffets du thc

Les plus

Le THC peut avoir des effets positifs sur notre organisme: 

  • L’assurance: les personnes ayant des difficultés à prendre parole en public ou ont des soucis de timidité trouvent de l’assurance avec le THC. Certains deviennent plus téméraires et sont plus aptes à prendre des décisions même risquées; 
  • L’euphorie: le consommateur ressent de la gaieté et un profond bien-être grâce au THC. C’est à ce sentiment de quiétude que le cannabis doit son effet high; 
  • L’apaisement: certaines personnes le consomment pour mieux dormir.

Les moins 

Toutefois, ses effets négatifs sont assez conséquents. Comme il interfère avec la réponse synaptique, le THC modifie notre perception des choses. Il altère la mémoire à court terme en modifiant les circuits responsables de la régulation de la mémoire. Pourtant, cette perte de mémoire à court terme peut affecter le quotidien pendant 6 semaines après consommation. Ce cannabinoïde ne facilite pas l’accès à la mémoire verbale. C’est pour cela que certains consommateurs ont des problèmes de bégaiements. Il leur est difficile de trouver certains mots. 

Une étude néo zélandaise a montré que la consommation régulière de cannabis depuis l’adolescence peut entraîner une baisse du QI allant jusqu’à 8 points. Le temps de réactivité au THC augmente selon la fréquence et la quantité de produit consommé. Un consommateur occasionnel ressent généralement les effets dans les 15 à 20 minutes. Par contre, un consommateur régulier mettra plus de temps. Le THC entraîne des troubles de la coordination. A cause de tout cela, il est déconseillé de prendre le volant après avoir pris du cannabis. 

THC et CBD procurent un sentiment de bien-être chez la majeure partie des consommateurs. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas  avec le tetrahydrocannadinol.  Cela va dépendre de votre état d’esprit avant de consommer. Si, par exemple, vous êtes en colère avant de prendre votre dose de THC, vous serez quasiment enragé après passage du THC. Les réactions varient en fonction de la quantité ingérée et de votre tolérance. Heureusement, THC et CBD peuvent fonctionner ensemble comme le cannabidiol annihile les effets du THC.

L’utilisation médicale du THC 

Le THC est utilisé dans des traitements médicaux dans certains pays. La combinaison THC et  CBD est utilisé dans le traitement de la sclérose en plaque, la douleur chronique, les inflammations, le syndrome de Tourette etc. Mais attention, le risque de dépendance reste bien présent. 

Le CBD

Le CBD, pour sa part, est un cannabinoïde très présent dans le Cannabis Sativa et le Cannabis Indica. A l’instar du THC, il agit sur notre système endocannabinoïde, mais différemment. Il ne se lie pas directement aux récepteurs CB1 et CB2 du SEC. Le cannabidiol n’agit donc pas directement sur le cerveau. Il agit de façon subtile pour renforcer le système endocannabinoïde à maintenir l’homéostasie.

Le CBD se lie particulièrement au 5-HT1A, un récepteur de la sérotonine.  Ce dernier est le neurotransmetteur responsable de notre bien-être. Le 5-HT1A entre également en jeu dans la gestion de l’anxiété, de la douleur et de l’appétit. Le cannabidiol active également les récepteurs d’adénosine, l’anti-inflammatoire et l’anxiolytique du corps. Ces capteurs favorisent aussi la production de dopamine (dans le processus de la motivation et de la récompense) et du glutamate ( dans le processus d’apprentissage et la cognition). 

Le CBD annihile l’action des GPR55 qui favorisent la prolifération des cellules cancéreuses. Il agit aussi sur les récepteurs TRPV1 qui jouent un rôle dans notre perception de la douleur et dans la régulation de la température du corps. 

Les utilisations du CBD 

La plupart des consommateurs utilisent le THC et le CBD pour améliorer leur bien-être au quotidien. En favorisant la fabrication de nouvelles neurones dans l’hippocampe, le CBD aide mieux à réduire l’anxiété que les anxiolytiques habituels. Grâce à ses vertus apaisantes, il aide à lutter contre les troubles du sommeil. Comment? Il réduit le stress au moment du coucher pour favoriser l’endormissement. Il régule le cycle du sommeil, raccourcit le sommeil paradoxal pour un sommeil réparateur plus long. 

Le CBD soulage les effets du sevrage chez les personnes souhaitant arrêter de fumer. 

THC vs CBD 

deux éprouvettes cbd et thc

Le THC et CBD sont différents en bien nombreux points. Le THC réduit notre perception des choses et induit une dépendance pour le consommateur. Outre les yeux rouges, il altère les capacités cognitives. C’est une substance dangereuse dont la consommation est interdite dans de nombreux pays. 

Le CBD, lui, n’agit pas sur les récepteurs CB1 situés dans le système cérébral. Le cannabidiol n’est donc pas un psychotrope. C’est pour cela que l’OMS ne le considère pas comme un produit dangereux. Son utilisation au quotidien est donc légale, en France comme d’autres pays. L’Agence Mondiale Antidopage l’autorise même dans les compétitions sportives. Attention, le taux de THC dans la plante utilisée pour extraire le cannabidiol ne doit pas dépasser les 0,2%. Le produit fini ne doit en contenir aucune trace. 

THC et CBD sont tirés du cannabis, mais le cannabidiol se décline en plusieurs formes: huile, gélules, cristaux, crèmes, cire, e-liquide etc. A chacun donc sa façon de le consommer, en fonction de l’effet recherché et la durée de celui-ci. 

THC et CBD 

Il est possible de combiner THC et CBD, c’est d’ailleurs le cas dans de nombreux pays. On connaît le cannabidiol pour ses actions inhibitrices du tetrahydrocannabinol. Cette combinaison peut même avoir un impact plus conséquent dans le traitement de certaines pathologies. Mais pour cela, il faut que la quantité de CBD soit supérieure à celle du THC. La Clinique Mayo a d’ailleurs sorti des dosages de références avec une combinaison des deux cannabinoïdes pour certains traitements: 

  • Pour soulager la douleur chronique: 2,5 à 20 mg/jour  de CBD 
  • Pour soulager les symptômes de la sclérose en plaque: 2,5 à 120 mg/jour avec ou sans THC pendant 2 à 15 semaines. 

Quoi qu’il en soit, un avis médical est plus approprié pour trouver la bonne dose de CBD. 

On l’aura compris, le THC agit violemment sur le système endocannabinoïde en s’attaquant directement au cerveau. S’il a quelques avantages, les effets négatifs peuvent être catastrophiques. Mais cela diffère d’un consommateur à l’autre. Quant au CBD, il agit subtilement mais efficacement pour établir l’équilibre du corps. Il aide à restaurer le sommeil réparateur, réduire la douleur, guérir les inflammations etc. Il se peut aussi que le CBD ne fonctionne pas sur vous. Rendez-vous sur cet article pour plus de détails.

Articles similaires

4 commentaires

  1. J’ai toujours du mal à faire la différence entre les fleurs. Et puis les cannabinoïdes, je n’ai toujours pas compris ..Qui peut m’aider?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page