Actualités

Tout savoir sur l’Hempcrete

Les matériaux respectueux de l’environnement sont de plus en plus prisés dans la construction et la rénovation. Certains matériaux, jusqu’à il y a quelques années peu connus du grand public, sont désormais mis en avant, comme l’Hempcrete ou le béton de chanvre.

Béton de chanvre : caractéristiques et procédé de fabrication

​​

Le chanvre est une plante facile à cultiver qui nécessite très peu d’eau et d’engrais. Les fibres de cette plante sont un produit d’origine biologique et écologique. Mais pour mieux comprendre son intérêt pour la construction, il faut comprendre comment l’Hempcrete est fabriqué.

Comment est fabriqué l’Hempcrete ?

Le béton de chanvre est composé de trois composants :

  • Un mélange de chènevotte, c’est-à-dire du matériau à base de chanvre. Il est fait d’agrégat de brin de chanvre ;
  • Une chaux aérienne, obtenue à partir de calcaires purs, généralement utilisée dans les enduits ou les mortiers résilients ;
  • De l’eau qui sert de liant pour le chanvre et le mortier.

Le dosage de ces trois éléments varie selon l’usage auquel ils sont destinés : isolation des murs, des sols et des sols, isolation des toitures ou isolation des combles.

Caractéristiques et propriétés de l’Hempcrete

Le béton de chanvre est :

  • plus léger que le béton traditionnel : à dimensions équivalentes, il est environ 6 fois plus léger ;
  • un isolant très efficace : il possède des propriétés d’isolation thermique et acoustique et est un régulateur naturel d’humidité ;
  • souple : il est plastique, c’est-à-dire qu’il peut être étiré sans se casser et qu’il résiste à la déformation ;
  • ininflammable : il est ignifugé et classé M0 comme la brique ou la pierre ;
  • sain : n’émet pas de composés organiques volatils (COV) ;
  • biodégradable et fabriqué à partir de ressources renouvelables nécessitant peu d’eau pour pousser : les principaux atouts de la construction verte !

Quelles sont ses utilisations dans l’habitat ?

Le béton de chanvre est utilisé aussi bien en construction qu’en rénovation :

  • Isolation des murs extérieurs et des cloisons intérieures ;
  • Isolation du sol ;
  • Isolation du toit et des combles ;
  • Enduit pour murs et cloisons dans le cadre de rénovation.

Avantages et points forts de l’Hempcrete

Un atout pour la construction verte

Comme les autres biomatériaux, le chanvre a une faible empreinte carbone. Il faut aussi ajouter son caractère local. La plante est cultivée en France et peut donc provenir de filières courtes. Le béton de chanvre est biodégradable : un autre bon argument pour l’écologie.

Des performances d’isolation importantes

L’Hempcrete apporte un meilleur confort thermique dans l’habitation, tant en rénovation qu’en construction.

  • Cet isolant naturel a de bons paramètres, avec un coefficient de conductivité thermique allant de 0,01 à 0,19 W/m.K. Il est ainsi plus performant qu’un béton traditionnel, il ne crée pas de pont thermique ;
  • Il régule l’hygrométrie, c’est-à-dire l’humidité ;
  • C’est aussi un bon isolant acoustique. Il absorbe et atténue en effet les bruits de fond.

Une maison plus écologique

En régulant l’humidité et la vapeur d’eau, le béton de chanvre favorise un air plus sain dans votre maison. Ses propriétés antifongiques naturelles réduisent la croissance des moisissures. Sa conception ne nécessite aucun traitement chimique supplémentaire. Il n’émet pas alors de composants organiques volatils (COV).

Inconvénients et limites de l’Hempcrete

Le béton de chanvre n’est pas seulement une question de points forts ! Cet isolant présente également certaines limitations. Voici ceux à retenir.

L’isolant met beaucoup de temps à sécher

Le béton de chanvre sèche plus longtemps lorsqu’il est pulvérisé, enduit ou coulé. Ceci doit être pris en compte si vous prévoyez de travailler en automne ou en hiver. Au lieu de cela, programmez cette conception pour une période sèche, comme au printemps ou en été.

Le béton de chanvre nécessite une ossature

Ce produit doit être associé à une ossature porteuse si vous souhaitez en construire un mur porteur, même si vous décidez d’utiliser des blocs.

Le béton de chanvre est plus cher que le béton traditionnel

Comme d’autres produits biosourcés, l’Hempcrete a l’inconvénient d’être plus cher que les isolants traditionnels. Son prix est supérieur à celui du béton ordinaire. Cependant, les économies d’énergie, souvent associées à une meilleure isolation, doivent être prises en compte.

Comment utiliser l’Hempcrete ?

Chaque méthode correspond à un projet précis : isolation de mur, de sol, de toiture… Certaines d’entre elles sont aussi plus faciles à appliquer pour une construction neuve ou une rénovation de maison. Voici les explications.

Moulé

  • Le béton est coulé dans le coffrage qui le contient en séchant. 
  • Le béton moulé est destiné aux murs verticaux, pour remplir l’ossature d’un mur ou d’une cloison. 
  • Ce procédé est particulièrement adapté aux constructions neuves.

Projeté

  • Le béton est projeté sur les murs (pour le doublage des murs) ou sur l’ossature du mur, les cloisons ou le toit avec une machine spéciale.
  • Le revêtement mural est particulièrement indiqué lors de la rénovation d’une maison, mais cette technique est également utilisée dans les nouvelles constructions. 

Déversé

  • Ce procédé est utilisé pour isoler le toit.
  • Le béton est coulé entre caissons (combles modifiés) ou entre solives (combles perdus).

En enduit

  • Le revêtement est appliqué sur le mur existant à l’extérieur avec une épaisseur allant jusqu’à 20 cm. 
  • Les enduits de chanvre sont réalisés en rénovation comme en construction neuve ou pour la finition.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page