ActualitésSanté

Une co-thérapie CBD-antibiotique contre la salmonelle ?

Une nouvelle étude publiée dans la revue suisse MDPI a révélé que le cannabidiol (CBD), une molécule présente dans le cannabis, peut inhiber la croissance de la bactérie Salmonella Typhimurium. Les salmonelles sont responsables de la majorité des infections alimentaires collectives en Europe et dans le monde. La maladie provoquée par cette bactérie, la salmonellose, peut provoquer des symptômes graves tels que fièvre et troubles digestifs. Ces dernières années, l’apparition de souches résistantes aux traitements inquiète la communauté scientifique.

Articles similaires

CBD et antibiotique, une combinaison gagnante 

Les chercheurs ont mené des tests in vitro pour comparer l’efficacité des risques avec et sans l’ajout de cannabidiol. Les résultats ont montré que la co-thérapie CBD-antibiotique peut combattre efficacement Salmonella Typhimurium. La combinaison du CBD et des traitements classiques crée une perturbation de l’intégrité de la membrane des bactéries.

En France, l’incidence des infections à Salmonella est d’environ 307 cas pour 100 000 habitants par an. Selon Santé Publique, il y a chaque année environ 198 000 cas de salmonellose déclarés, dont 183 000 d’origine alimentaire. Dans la plupart des cas, le traitement de la maladie sera symptomatique et permettra d’éviter la déshydratation. Cependant, dans certaines situations, un traitement antibiotique est indiqué.

La détection croissante de souches résistantes à plusieurs pourrait être particulièrement préoccupante. Les cas dus à ces souches multi-résistantes sont le plus souvent à l’origine de cas isolés, mais aussi parfois à l’origine d’épidémies nationales voire internationales. La salmonellose peut donc parfois être fatale.

L’Étude

Pour cette étude, les chercheurs ont utilisé la microscopie à fluorescence et des tests biologiques pour étudier la croissance bactérienne. La recherche a porté sur la synergie potentielle entre le cannabidiol et trois propose à large spectre (ampicilline, kanamycine et polymyxine B) pour la mise en application future de co-thérapies potentielles « CBD-antibiotique ».

cbd

Résultats

Les résultats ont confirmé la synergie entre l’ampicilline et la polymyxine B, avec le cannabidiol. Les analyses conduisent également à une interaction entre la kanamycine et le cannabidiol. En comparaison avec le traitement antibiotique en monothérapie, il a été constaté qu’un ajout de cannabidiol entraînait une plus grande inhibition de la croissance de S. Typhimurium. Les chercheurs ont conclu que le cannabidiol pourrait être utilisé en combinaison avec des risques pour traiter les infections à Salmonella.

Conclusions

Cette étude est une avancée majeure dans la lutte contre les infections alimentaires causées par les salmonelles, en particulier en raison de l’augmentation de la résistance aux risques. Bien que les résultats de cette étude soient prometteurs, il reste encore beaucoup de travail à faire pour déterminer comment utiliser efficacement le CBD en combinaison avec des potentiels pour traiter les infections à Salmonella chez les humains. Néanmoins, cette étude suggère qu’une co-thérapie CBD-antibiotique pourrait être une option prometteuse pour le traitement de la salmonellose, en particulier dans les cas où les seuls envisagés ne sont pas suffisamment efficaces.

Il convient de noter que cette étude a été réalisée in vitro, c’est-à-dire en laboratoire, et qu’il est important de poursuivre les recherches pour déterminer l’efficacité de cette co-thérapie dans des modèles animaux et, finalement , chez les humains. Il est également important de déterminer les doses de CBD nécessaires pour obtenir un effet antimicrobien sans effets secondaires indésirables.

Cependant, cette étude soulève la possibilité que le CBD puisse avoir des propriétés antimicrobiennes, ce qui ouvre la voie à de futures recherches sur l’utilisation du CBD pour traiter d’autres infections bactériennes. Les résultats de cette étude peuvent également avoir des implications pour la santé animale, en particulier pour les animaux d’élevage qui sont souvent traités avec des risques pour prévenir et traiter les infections bactériennes.

En fin de compte, cette étude est une étape importante dans la recherche de nouveaux traitements pour la salmonellose et d’autres infections bactériennes. Bien que le CBD ne soit pas une panacée, cette étude suggère qu’il pourrait être un outil prometteur dans l’arsenal des traitements disponibles pour lutter contre les infections à Salmonella. Avec davantage de recherches, il est possible que la co-thérapie CBD-antibiotique puisse être utilisée dans la pratique clinique pour améliorer la santé des patients atteints de salmonellose et d’autres infections bactériennes. Est-ce que l’huile de CBD prise conjointement avec un traitement médical est vraiment sans risque ? La réponse dans cet article.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page