Lifestyle

Une voiture exceptionnelle à base de chanvre

Le cannabis, plus connu pour être utilisé pour les traitements thérapeutiques, peut aussi être utilisé dans la conception d’une voiture notamment dans la fabrication des carrosseries et aussi comme biocarburant. De plus, c’est l’une des matières premières les plus durables au monde. Plusieurs marques haut de gamme commencent à découvrir les avantages d’une voiture à base de cannabis.

Articles similaires
Chanvre

La première voiture à base de chanvre

La première voiture conçue à partir de chanvre a été construite en 1941 par Henry Ford, aux États-Unis. Cette voiture se distinguait ainsi des autres par sa conception entièrement en chanvre et également par le fait qu’il fonctionne avec du carburant à base de chanvre.

De plus, les panneaux de la voiture ont été modelés à une pression hydraulique de 1500 psi en utilisant des fibres de cellulose (70 %) de paille de blé, de chanvre et de sisal associés à un liant à base de résine (30 %).

Ainsi, le seul constituant en acier de l’automobile était le cadre tubulaire. Le corps de la voiture présentait une plus grande résistance que l’acier.

Une durabilité exceptionnelle

Le chanvre, connu depuis toujours pour la fabrication de produits comme les cordes et les vêtements, est l’une des matières les plus durables au monde. C’est pourquoi de nombreux fabricants se penchent actuellement sur le chanvre, en ce qui concerne les voitures.

En effet, en plus d’être un matériau écologique et naturel, le chanvre dispose d’une forte résistance et d’une grande durabilité. De plus, l’utilisation de ce type de produits offre de multiples possibilités. Les grandes marques automobiles telles que Mercedes, Bentley, Bugatti ou BMW utilisent par exemple le chanvre dans les panneaux de porte et d’autres parties du véhicule.

Le chanvre est effectivement un produit beaucoup plus léger que la fibre de verre, ce qui réduit la facture en carburant. En plus, la production de chanvre ne nécessite qu’un dixième de l’énergie.

Le futur du bioplastique

Henry Ford a élaboré et conçu une voiture en chanvre et des fibres naturelles moulées par compression. Il l’a élaboré de manière à ce que la voiture fonctionne avec du carburant à base de l’huile de chanvre.

Désormais, le bioplastique ou le plastique de chanvre sert à la fabrication de voitures. En effet, de nombreux industriels américains et européens conçoivent des panneaux de portes et des tableaux de bord à partir de fibres de chanvre compressées. Et ce en intégrant de la résine ou du plastique. D’ailleurs les grandes marques telles que Ford, Mercedes Benz et d’autres utilisent le chanvre en remplacement de la fibre de verre.

Le bioplastique sert actuellement comme moyen de renforcement dans la moulure par injection. De plus, les mélanges de chanvres peuvent être utilisés dans différents domaines : téléphones portables, flacons cosmétiques, etc.

De nombreuses firmes commencent à s’orienter vers les produits conçus par moulage par injection de plastique de chanvre. En effet, chaque jour, de nouvelles perspectives apparaissent sur le marché concernant les produits de plastique de chanvre, favorisant l’utilisation de ce dernier.

Bioplastique

Ces avantages ?

Il est important de noter que les tiges de chanvre sont constituées de cellulose. Elles peuvent former la base d’une variété de bioplastique. Utilisé donc dans la fabrication de pièces pour voiture, le chanvre présente différents avantages :

  • Solidité : le bioplastique obtenu à partir de chanvre est bien plus solide que l’acier. Il peut ainsi servir dans la fabrication des carrosseries qui ne se détériorent pas facilement.
  • Poids : le chanvre est plus léger que l’acier ou la fibre de verre. Avec un poids plus léger, la voiture dispose d’une meilleure propulsion et donc d’une consommation de carburant réduite.
  • Écologique : la production de chanvre se fait de manière bien plus écologique. Ceci permet à l’industrie automobile de réduire considérablement les émissions de CO2. De plus, l’utilisation du chanvre comme carburant présente des avantages. En effet, il produit moins de suie, de gaz, de composé aromatique ou de benzène nocif. Car sa combustion est neutre en CO2.
  • Pratique : il est possible de cultiver le chanvre partout sans utilisation de pesticide. Il permet de fabriquer des bioplastiques biodégradables.

Pour rendre les voitures plus légères

Les adeptes de la bonne fumée de cannabis vont être déçus. En effet, il est important de noter que le chanvre utilisé dans la conception des automobiles ne dispose pas de THC (tétrahydrocannabinol). Ce dernier étant une substance aux propriétés psychoactives qui agit sur le psychisme en altérant l’activité cérébrale. Il n’est donc pas nécessaire de démanteler les panneaux de porte d’une Peugeot 308 par exemple pour les fumer.

Il faut savoir que le chanvre est intégré dans la structure de l’habitacle des voitures comme le tableau de bord. Dans ce cas, il joue deux fonctions importantes : renforcer la résistance thermomécanique et alléger les structures.

La fibre de chanvre (20 %) est ainsi coupée en morceaux de 1 à 2 mm et mélangée avec des grains de polypropylène (80 %). Ce dernier étant utilisé dans la fabrication des pièces par injection.

Une voiture écoresponsable

C’est sûrement l’un des facteurs les plus importants qui ont poussé les constructeurs à opter pour le chanvre. En effet, les matériaux nécessaires pour la conception d’une voiture peuvent entraîner des pollutions.

À noter que pour chaque livre de carbone produit, 31 livres de CO2 sont émis dans l’atmosphère. Ce qui est bien évidemment inacceptable dans le cadre de la préservation de l’environnement. Ce qui constitue d’ailleurs un des aspects les plus sensibles aujourd’hui dans l’industrie automobile.

Avec l’utilisation de la fibre naturelle de chanvre comme matière première pour la conception industrielle, les fabricants utilisant de l’acier, de la fibre de verre, de l’aluminium et de la fibre de carbone peuvent disposer de produits bien plus écologiques.

Empreinte carbone

Dans ce contexte, on tiendra surtout compte des émissions de gaz à effet de serre. Donc après comparaison, nous pouvons dire que les émissions de gaz à effet de serre des fibres de verre sont bien plus élevées que pour les fibres naturelles.

En effet, la production d’une tonne de fibre entraîne entre 1700 à 2200 kg d’équivalent CO2. Tandis que pour la même production de fibres de chanvre, lin et kénaf, les émissions de gaz à effet de serre sont comprises entre 680 à 840 kg. Le potentiel de réchauffement climatique de la fibre de verre est donc nettement supérieur à celui des fibres naturelles.

Recyclage

La gestion des voitures hors d’usage est toujours une problématique pour différents pays. Ces voitures laissent en effet une quantité importante de constituants qui ne peuvent être récupérés, recyclés ou dégradés naturellement. D’où l’intérêt d’avoir recours à des fibres de chanvre.

Il est important de noter que les fibres de chanvre disposent d’un pourcentage de recyclage très élevé que les matières à fibres synthétiques. De plus, les fibres naturelles sont entièrement biodégradables, contrairement aux fibres de verre.

Consommation d’énergie

L’impact énergétique du chanvre sur l’environnement et notamment sur la consommation énergétique est considérable. En effet, la consommation d’énergie pour la production d’un kg de fibres de verre est 14 fois moins que pour la production d’un kg de fibres de verre.

De plus, la production de fibres de chanvre consomme beaucoup moins que des fibres de lin ou de kénaf.

Le chanvre pour la fabrication des voitures haut de gamme

James Meredith, chercheur à l’université de Warwick, a déclaré en 2012 que les matériaux composites issus du chanvre peuvent parfaitement remplacer la fibre de verre pour la fabrication des panneaux de voitures.

Parmi les matériaux composites naturels, le chanvre présente une meilleure énergie d’absorption spécifique (EAS) que les autres (lin tissé, jute tissé…). Donc malgré sa masse très légère, il a la capacité de résister à une pression très importante.

Depuis quelques années, les grandes firmes automobiles ont recours aux pièces en plastique en chanvre. Parmi les grandes marques, la Lotus Eco Elise a été la première à être fabriquée en majorité avec des matériaux de chanvre (panneaux, textiles intérieurs). Différents modèles de voitures haut de gamme de BMW tels que la BMW i3 disposent aussi des matériaux de chanvre.

Il faut savoir que dans l’industrie automobile, l’aspect durabilité est essentiel. Si l’utilisation du chanvre dans certaines parties de la voiture était encore méconnue il y a quelque temps, cet aspect est aujourd’hui utilisé comme argument de vente.

On peut notamment voir chez Polestar, la filiale suédoise de Volvo, que leur service marketing promeut les intérieurs végans (liège et chanvre).

Voiture à base de chanvre

On peut ainsi dire que le cannabis et notamment le chanvre peuvent être la clé d’un futur durable. En effet, si ce produit est encore peu considéré dans l’industrie automobile, il devrait, dans un avenir proche, devenir un matériau de choix. Léger, écorespectueux, moins cher, naturel et résistant. Le chanvre a tous les atouts pour équiper les voitures de demain. Ce qui serait une grande évolution pour un produit qui a toujours fait l’objet de controverses

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page