Culture & plantation

Voici les démarches à suivre pour une culture de CBD respectueuse en 2022

La nouvelle réglementation sur la vente de fleurs et feuilles de chanvre CBD au début de cette année a été un véritable choc pour tous les acteurs de ce secteur. Heureusement, cette législation a été suspendue. Le chanvre offre un nouveau débouché et beaucoup de bénéfices. Alors, pourquoi ne pas franchir le pas et se lancer dans la production pour 2022.

une vaste culture de chanvre industrielle et professionnelle dans un abri

3 éléments clés pour réussir une culture de chanvre haut les mains

La première chose à laquelle vous devez penser c’est la configuration du site de culture. Définissez la superficie exacte, de préférence en mètre carré. N’oubliez pas que le chanvre est une plante qui adore la lumière.

Choisir un sol entièrement bio

Pour avoir des plants CBD bio, nous vous recommandons de choisir une terre riche en micronutriments. De cette manière, vos fleurs, riches en cannabidiol, seront de bonne qualité. Ensuite, préparez le terrain pour abaisser la température en dessous de 15 °C.En optant pour une terre de qualité, vous n’êtes pas obligé d’utiliser des engrais chimiques. Ainsi, vous garderez des feuilles CBD bio. D’ailleurs, les produits chimiques provoquent toujours un écoulement agressif, ce qui est plutôt dévastateur pour l’environnement.

Et pour la luminosité ?

Le chanvre comme la marijuana poussent généralement à l’extérieur, en pleine nature. L’ensoleillement et la chaleur sont deux éléments qui facilitent rapidement la pousse. Mais, saviez-vous que la culture Indoor est aussi une autre option pour avoir du CBD de haute qualité ? Certains cultivateurs préfèrent ce type de plantation pour mieux surveiller l’évolution des plantes.

Si vous êtes parmi cette catégorie de personne, il faudra investir dans des lampes de culture avec une puissance appropriée. Les dispositifs à décharge à haute intensité (HID) sont une bonne alternative. Les cultivateurs professionnels utilisent souvent les modèles au sodium haute pression (HPS) ou halogénures métalliques (MH) munis de capot réfléchissants.

La meilleure eau pour la culture du CBD

Peu importe leur variété, les plantes ont besoin d’eau pour grandir. De cette manière, elles offrent de belles fleurs et des fruits bien juteux. L’eau est donc l’aliment numéro 1 ! Il faut donc soigner l’eau que vous leur apportez. Pour une culture Outdoor du chanvre, la nature s’en charge. Vous n’aurez pas à vous soucier.

Par contre, pour les autres types de culture (Greenhouse et Indoor), il faudra s’en occuper. L’eau transporte à la fois les nutriments et l’oxygène. Au cas où son acheminement se fait mal ou que la quantité et la qualité manquent, les plants de chanvre auront du mal à se développer. Pensez à équilibrer le pH de votre eau en lui ajoutant des éléments ou en modifiant les sources.

l'eau est l'élément le plus important dans la vie d'une plante

Une eau acide possède un pH compris entre 1 et 6 tandis que le pH pour une eau basique tourne autour de 8 et 14. Une eau neutre possède un pH de 7. Généralement, la source du robinet renferme un pH plutôt élevé, mais en ajoutant de l’engrais, vous arriverez à l’abaisser.

Toutefois, dans une culture bio et en terre, la valeur de pH n’est pas très importante. Ce sont les micro-organismes vivants dans le sol qui vont faciliter l’absorption des nutriments. Si vous changez le pH, vous risquez de perturber vos cultures.

Cultiver du chanvre biologique : une vrai plus ?

Lorsqu’on parle de cannabis thérapeutique biologique, cela signifie qu’il n’y a aucun produit synthétique ajouté. Les producteurs, qui adoptent ce système, utilisent un mélange d’organismes vivants (bactéries et champignons) pour en faire un écosystème sain.

Comme vous le savez très bien, la tendance « bio » est actuellement un sujet que l’on entend au quotidien. Mais, la production de CBD bio en France reste marginale. Les lois administratives, les flous juridiques freinent les nombreuses initiatives des cannabiculteurs.

Cette situation est vraiment paradoxale quand on sait clairement que l’Hexagone est l’un des leaders dans la production de chanvre. Hélas ! La culture de chanvre est uniquement réalisée à des fins industrielles pour répondre aux demandes du textile.

Points importants à prendre en compte

En plus de connaître tous ces paramètres, vous devez également penser au capital initial qu’il faut investir dans cette activité. Au minimum, il est recommandé d’avoir au moins 200 000 euros. A part, il faut aussi inclure le budget pour obtenir une licence d’exploitation, les dépenses possibles et imprévues.

Mais, vous avez des difficultés budgétaires, demandez des aides financières auprès des investisseurs privés. Les banques sont plutôt réticentes à ce sujet. Prenez tout le temps nécessaire pour évaluer les différents types de licence présente dans votre pays. Pour réussir sur le marché en plein essor, il est recommandé d’élaborer un plan d’affaire bien détaillé.

Enfin, les connaissances de base sur le processus de production sont également nécessaires. Si vous n’êtes pas un connaisseur en la matière, mieux vaut engager un conseiller professionnel. De cette façon, votre culture de chanvre se développera aisément et d’une manière optimale.

Le CBD : une véritable aubaine pour les agriculteurs français

Depuis 30 ans, la culture du chanvre est en pleine progression. Néanmoins, elle est bien loin des 176 000 ha qu’elle occupait auparavant, au XIXe siècle. Jouany Chatoux, agriculteur bio à Pigerolles, cultive du cannabis sativa L sur ses terres. Il est l’un des 1 300 chanvriculteurs, présents en France.

Jusqu’ici, il ne peut cultiver que les variétés pauvres en THC. Par rapport à ses collègues, la technique adoptée par Jouany Chatoux est tout à fait différente. Avec 1 pied par m2, sa culture du chanvre ressemble à celle du maïs : croissance rapide en seulement 4 mois, ajout d’engrais organiques, eau et chaleur et surtout aucun pesticide.

Cette plante non psychotrope participe alors à la bonne structuration du sol. Cet itinéraire vise à valoriser la concentration de CBD dans les fleurs.

Devenir Maître Cultivateur pour assurer la production de CBD

Le Maître Cultivateur est un poste important dans les plans d’affaire du cannabis. Expert en horticulture, c’est la personne qui supervise toute la production de vos plantes. Il doit avoir une connaissance infaillible, approfondie et étendue du chanvre. Cet individu doit connaître toutes les variétés de cannabis et être capable d’identifier et de résoudre les problèmes, s’il y en a, pendant la culture. C’est lui qui gère les budgets et maintient la production en suivant le calendrier préalablement planifié.

En plus de cela, les Maîtres Cultivateurs supervise d’autres tâches telles que :

  • superviser toutes l’installation et les équipements de culture
  • gérer les employés ainsi que la formation du personnel
  • garantir que toutes les activités sont correctement documentées
  • maintenir à bien les éléments environnementaux liés à la culture : éclairage, taux pH, température, nutriments, etc
  • appliquer les bonnes méthodes de culture afin de maximiser les bénéfices
  • diriger les opérations de maintenance au moment venu
  • faire un diagnostic des problèmes de parasites et d’agents pathogènes
  • surveiller le bon développement des plantes
  • s’assurer que le chanvre cultivé est conforme à la loi et aux réglementations en vigueur.


Pour conclure, la durabilité et la polyvalence du chanvre procurent plusieurs opportunités aux producteurs qui désirent se lancer dans ce secteur d’activité. De plus, l’intérêt pour les produits au CBD est en plein essor. Les chanvriculteurs sont largement récompensés en gagnant beaucoup de bénéfices. Autant en profiter et commencer à cultiver son propre chanvre chez soi.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page